LA PETITE HISTOIRE...

En 2011, Soizic et Olivier Lenoir, deux cadres de l’économie sociale et solidaire (CRESS Aquitaine et Unis-Cité Aquitaine) rejoignent le Québec pour vivre une expérience immersive. De retour en France à l’été 2014, ils ressentent le besoin de partager les pratiques québécoises plus collaboratives et plus inclusives. C’est ce qui motive la création, le 10 décembre 2014, d’Osons, ici et maintenant ! (OIM). Naturellement, l’association est en partenariat étroit avec l’Institut du Nouveau monde (INM), une ONG canadienne dont la mission depuis 13 ans est de faciliter la participation des citoyens à la vie démocratique. Olivier a travaillé à l’INM pendant trois ans en tant que coordonnateur de programmes.

2015 : Premieres experimentations

Une expérimentation de la FabriK à DécliK avec 50 participants de 16 à 35 ans et 50 acteurs du territoire a eu lieu du 7 au 10 juillet 2015 pour tester le modèle et l’adapter au contexte Aquitain. L’équipe était composée de 4 personnes, accompagnées d’une quinzaine de jeunes tout au long de l’année dans la co-construction de la programmation et dans la mobilisation des participants. Jean-Paul Delevoye, alors Président du CESE parraine la journée de restitution des projets.

C’est également le premier test du programme Katapult réalisé avec 10 porteuses de projets sociaux entre octobre et décembre 2015.

2016 : Passage a l'echelle

Le premier passage à l’échelle de la FabriK à DécliK a lieu à l’IUT Montaigne, au Rocher de Palmer et à la Halle des Douves du 29 juin au 2 juillet. Il a rassemblé 510 personnes, 250 jeunes de 16 à 35 ans issus de tous horizons, 219 intervenants, 32 bénévoles et 13 membres de l’équipe OIM. 4 intervenants sont venus du Québec et 10 d’Europe (Italie, Portugal, Angleterre, Roumanie, Bosnie, Islande).

Et premier essaimage à Lyon du 7 au 10 juillet à l’Université Catholique pour 290 personnes : 82 participants, 60 intervenants, 16 bénévoles, 5 membres de l’équipe OIM et plus de 130 observateurs.