« Nos pensées au sujet de ce que nous sommes et de ce que nous pouvons être, déterminent précisément ce que nous pouvons être »

La première Diskut a eu lieu le jeudi 29 novembre, et on a parlé d’estime de soi.

Ce n’est pas évident pour tout le monde de déterminer l’estime de soi. Ce à quoi cela correspond exactement.

Il est très important de différencier l’estime de soi et la confiance en soi. La plupart d’entre nous a une certaine confiance en soi déjà bien ancrée. Savoir gérer un entretien d’embauche,  passer des examens, porter des vêtements qui nous mettent en valeur, faire une présentation devant plusieurs personnes, aller aborder quelqu’un dans la rue, savoir gérer des tâches au travail quotidiennement … tout cela relève de la confiance en soi. C’est se faire confiance. Savoir qu’on en est capable, être conscient de ce que l’on sait faire.
La confiance en soi, c’est important. C’est ce qui peut nous donner une certaine stabilité dans notre expérience de la vie tous les jours.

L’estime de soi est cependant une idée bien différente, qui touche à l’intériorité d’une personne.

S’estimer, c’est se donner une valeur. Et cultiver l’estime de soi est loin d’être une évidence pour chacun de nous. C’est un travail difficile qui demande du temps, de la patience et beaucoup, beaucoup d’amour.

Pour imager ce que j’essaie d’exprimer, je vous laisse imaginer un arbre, très beau, très grand, qui a l’air très fort. Il dégage de la confiance en lui. Et pourtant, un vent un peu trop fort le fait s’effondrer. Les racines de cet arbre n’étaient pas accrochées assez profondément dans la terre. Elles tentaient de s’agripper à quelque chose de plus superficiel.  Les racines de cet arbre, c’est l’estime que vous avez pour vous.

Alors comment aller toucher cette valeur, au plus profond de nous qui est l’estime de soi ? Cela commence par accepter d’abandonner notre ego, cette petite voix intérieure, souvent inconsciente, qui nous fait croire que notre valeur dépend de notre apparence, de notre travail, de notre comportement en société, de notre compte en banque, de notre poids, … Bien sûr, avoir un salaire, un travail, des amis, se sentir agréable à regarder, c’est important … ça flatte l’ego. Mais ca ne nous permet pas de cultiver notre estime de soi. Qu’est ce qu’il reste alors quand on se fait virer, que notre compte en banque n’affiche plus de quoi payer le prochain loyer, que nos amis déménagent, ou que nous vieillissons et que nous nous sentons moins beau ?

Si vous avez pris le temps de la cultiver, il vous reste votre estime de vous.

Cultiver son estime de soi, c’est s’accorder de l’importance, s’écouter, se respecter, prendre soin de soi, se faire confiance, être patient avec soi même, se donner de l’amour …

Avoir cette conscience que vous êtes bien plus qu’un travail ou une apparence. Cette conscience de votre valeur inestimable, que vous êtes une étoile, et que vous avez chacun votre place dans l’univers.

Lili OIM