Beaucoup d’amour,

C’est ce que je retiens de ces 3 jours. Beaucoup de rires, de sourires, de bienveillance, d’intentions et d’amour. Avant de vivre cette FabriK, on m’avait dit « c’est difficile de décrire l’ambiance d’une FabriK tant qu’on ne l’a pas vécu ». Je confirme, difficile de trouver les mots justes pour exprimer ce qu’il s’y est passé.
On arrive tous dans un environnement qu’on ne connaît pas, à passer notre journée avec des inconnus, à faire des jeux étranges … et on ressort avec des liens forts, authentiques et inoubliables !

La Fabrik à Déclik a d’unique cette (re)création d’un cadre bienveillant, sans jugement qui n’est malheureusement pas si souvent accessible dans nos quotidiens. On oublie à quel point les relations humaines peuvent aussi être simples, vraies, honnêtes, sans masque …

On oublie aussi à quel point nous sommes un tout, et pas seulement un individu individuel. Pendant 3 jours, on se sent faire partie d’un groupe, d’un collectif qui partage beaucoup de valeurs, relié par des envies, des rêves, des besoins … on nous laisse l’espace pour partager et grandir ensemble.

Ces 3 jours m’ont rappelé que vivre c’est aimer et qu’aimer c’est vivre. C’est un flot de 1000 émotions qui transportent et qui donnent une force incroyable. Et puis au moment de partir, on ressent ce fameux sentiment de fin de colo, de la tristesse, de la solitude, cette envie que toute cette énergie et cette force ne s’arrête jamais, on voudrait que cela dure encore des semaines, qu’on soit capable de retrouver cette force collective aussi souvent qu’on le veut.

Je suis très reconnaissante d’avoir eu la chance de vivre tous ces moments, d’avoir assisté aux petits bonheurs de chacun, d’avoir dansé, ri, parlé, médité, et surtout crée des liens hors du commun, d’avoir été entouré de gens qui m’ont rappelée que tout ça avait un sens, une direction, et qu’il était plus que jamais possible d’avancer ensemble.

Lili OIM